Retour sur la LES #10 - Brouillon

Par Crème Brûlée, le 07/03/2017

Retour sur la LES #10 : L’E-sport français en pleine expansion.

 

Ce week-end s’est déroulée la dixième édition de la Lyon E-sport, au delà de compétitions disputées et riches en surprises, cette édition anniversaire témoigne également du chemin parcouru par un secteur e-sportif plus effervescent et professionnel que jamais.

 

Les festivités se sont ouvertes le vendredi soir avec la finale du Challenge France. Millenium, en bon favori, n’a pas déçu et s’est imposé sans trop de surprises contre Team LDLC, remportant ainsi le challenge pour la troisième année consécutive. Cette finale est toutefois bien plus qu’elle n’y parait. En effet, elle est avant tout la vitrine physique de la ligue nationale en ligne que se veut être le Challenge France : un circuit professionnalisant qui verra s’affronter chaque année l’élite de la scène française et qui offrira à l’heureux vainqueur le titre de Champion de France ainsi qu’un slot pour les Challenger Series Qualifier.

 

Cette année, la dixième édition de la Lyon E-Sport a fait le plein!

La dixième édition a été un franc succès!

 

 

Cette ouverture en grande pompe, réunissant pas moins de 2000 spectateurs sur place, vient aussi récompenser la travail des passionnés que sont les organisateurs et les bénévoles de la Lyon E-sport. Un partenariat amplement mérité au regard de l’évolution de cette association et des efforts fournis ces dix dernières années. En effet, si la LES existe depuis dix ans, elle ne s’est pas toujours tenue en plein centre de Lyon, ni n’a été sous le feu des projecteurs. À force de travail, profitant d’un contexte favorable et du développement effréné de l’E-sport, l’association a su gagner en crédibilité et, s’entourant de partenaires de taille (Orange, Twitch, League of Legends entre autres), s’imposer comme l’un des plus grosses LAN françaises. Et c’est ce qui est le plus encourageant pour l’E-sport et le jeu vidéo, qui ont longtemps souffert d’une image négative : la confiance de nouveaux acteurs, une nouvelle crédibilité. Aussi bien les entreprises privées que les acteurs publics, la ville de Lyon ici en l’occurrence, ont compris l’importance du phénomène et veulent profiter du rayonnement et des retombées économiques d’un secteur certes encore en mutation mais en véritable expansion. Un tel succès a ouvert la voie à de nouveaux événements tels que la Montpellier E-sport Show, LAN qui a su réunir de belles équipes pour une première édition et dont le slogan était, attention, « Montpellier E-sport Show, un atout pour la région Occitanie ».

 

L'équipe du PSG

Le PSG

 

 

Revenons cependant à cette LES #10 et son tournoi pro qui a réuni 64 équipes ! Le tournoi était enthousiasmant, prometteur même ! En effet, autour de favoris de taille tels que Millenium ou le PSG, l’élite de la scène française, des mixtes, des équipes de streamers ainsi que de nombreux amateurs convoitaient la victoire ou tout simplement le plaisir de s’affronter. De la même manière que la Lyon E-sport a évolué, le jeu compétitif a lui aussi changé, s’est professionnalisé et mute encore. Ces mutations et le caractère hétéroclite des équipes, le contexte très particulier d’une LAN, engendrant fatigue et pression, a défié tous les pronostics ! En effet, si le tournoi est apparu pas assez professionnel pour le PSG ou Millenium, habitués à un certain confort, il l’a peut être trop été pour d’autres équipes, notamment des mixtes qui, il y a encore quelques années, parvenaient à tirer leur carte du jeu. On repensera avec nostalgie à des line-up éphémères et flamboyantes telles que les Frères du Purgatoire ou Mashallah Gaming, mais leur époque semble bien révolue. Si le jeu en lui même a peu évolué, la scène, elle, s’est professionnalisée, en dépit de rosters prestigieux et d’un soutien du public certain, Seirin ou la Team Putsch ont hier été impuissants.

 

Les Coréens de Millénium

Les Coréens de Millénium

 

 

Ce sont bien les équipes les plus laborieuses, les plus appliquées qui ont fait des résultats. Ainsi, si les podiums sont un peu inattendus ils n’en demeurent pas moins inexplicables. Le tournoi pro a vu s’imposer Gamers Origin face à Team LDLC, deux équipes bien connues de la scène française. Ce dernier a aussi profité d’une surprise de taille, Eclypsia ayant éliminé Millenium et disputé une finale de loser bracket très serrée. De beaux moments e-sportifs pour des streamers portés par un public conquis ! Il s’agit toutefois d’une performance dans un contexte de LAN très particulier, Millenium devant jouer un match décisif le lendemain contre le PSG (qui a d’ailleurs abandonné le tournoi au profit du repos) pour une qualification en playoffs des Challenger Series. Toujours est-il qu’Eclypsia a créé la sensation et prouver que le travail et la solidarité payent. C’est aussi et surtout, n’en déplaise à certains, la beauté du sport ! La beauté de l’E-sport !

 

La Team Gamers Origin, grands vainqueurs de cette édition

La Team Gamers Origin

 

 

Grosbill remporte le tournoi élite et voit échouer Oserv Esports en finale. Ces deux équipes font elles aussi parties de l’élite de la scène française et ont, cette année, tout comme les finalistes du tournoi pro, participé au Challenge France. Il est donc logique de voir les efforts du circuit professionnalisant porter leurs fruits. Les équipes talentueuses, accompagnées par des structures dont les récentes évolutions sportives, économiques et juridiques du secteur e-sportif ont permis le développement, performent.

Enfin, dans le tournoi amateur, la Stream Team s’est imposée face à ShowMeWhatYouGoT.  En effet, malgré 3 victoires en 3 matchs en phase de poules, la Stream Team n'a pas été reversée dans le tournoi professionnel (comme cela aurait dû être le cas) mais dans le tournoi amateur. Sans doute était-il convenu qu'ils disputent ce tournoi afin de jouer un maximum de matchs et ainsi assurer le show le plus longtemps possible pour les spectateurs. Une décision qui aura peut-être paru peu fair-play pour certains de leurs adversaires moins expérimentés mais qui aura sûrement permis à d'autres d'affronter leurs streamers favoris. Coupable peut-être, la Stream Team a renoncé à ses prix à la faveur des vaincus.

 

Ici, la Stream Team est à l'oeuvre!  

La Stream Team

 

 

Nous retrouverons toutes ces équipes lors des prochains grands rendez-vous e-sportifs, la Gamers Assembly en Avril et la Dreamhack Tours en Mai.

 

Article: Crème Brûlée
Photos: Impétueux

Vos commentaires

Pour laisser un commentaire, vous devez posséder un compte et être connecté sur ce dernier.

PETITTEEMOk

Le 10/03/2017 à 17:32


Infos contradictioire Vous dites que Millénium à gagner alors que c'est GrosBill et stream team

Slim Graggy

Le 10/03/2017 à 18:17


Il y avait 4 finales pendant la LES. Millenium a gagné la finale du Challenge France, en inauguration de la LAN. Grosbill a gagné celle du tournoi élite de la LES et la Stream Team celle du tournoi amateur.